Topos

La haute-route Chamonix-Zermatt: entre Verbier, le Châble, barrage de Mauvoisin et les Vignettes, Arolla

Haute-route en été de Mauvoisin - les Dix - cabane des Vignettes
Haute-route en hiver de Verbier - Prafleuri - les Dix - cabane des Vignettes

En été

En ayant suivi l'itinéraire entre Chamonix et Champex, beaucoup de groupes encadrés par des guides font ensuite un long transfert pour rejoindre le fond du Val de Bagnes, le barrage de Mauvoisin. Certains taxis montaient même jusqu'à la cabane avant que la restriction ne se durcisse, l'éthique en prenait encore un coup mais l'aventure était réelle sur ces petites routes à sens unique, à flanc de montagne et dans les tunnels de Mauvoisin.
De Mauvoisin, on rejoint la cabane de Chanrion facilement le long du lac par le chemin carossable, ce qui donne ensuite le choix depuis Chanrion de traverser le Pigne d'Arolla (avec éventuellement la nuit à la cabane des Dix), ou encore de rejoindre directement les Vignettes par le glacier d'Otemma. Voir la page "Bourg-Saint-Pierre - Arolla". Entre Chanrion et les Dix, les difficultés résident dans la traversée de 2 cols au caractère alpin marqué : la Lire Rose (3115 m) et le col du Mont Rouge (3326 m). Suivant les conditions, le versant Nord de la Lire Rose peut être glacée, et le versant opposé, sud, du Mont-Rouge se présente parfois comme une pente de neige raide et cornichée. A part ça aucune grande difficulté n'est à signaler, l'étape est superbe avec le grand Combin en toile de fond.
Plus sauvage et plus difficile, l'étape du glacier du Giétro gagne en popularité, surtout depuis que l'accès à Chanrion en taxi est très réglementé. On gagne une journée sur l'itinéraire, avec la sensation d'une étape riche de sens. L'itinéraire est impressionant, vu de face depuis le barrage : après quelques échelles et un chemin taillé dans le roc (câbles), le sentier serpente dans des pentes raides très fortes, dominant le lac ! Puis il se perd presque contre une muraille, qu'il faut contourner à gauche. Là, peu visibles, se trouve un sentier vertical sur quelques mètres, équipé de câbles. Après une épaule et une moraine, il faut couper au mieux vers le glacier du Giétro, pour le rejoindre vers 3000 m, bien au dessus de son front, trop crevassé. Ce passage de plus en plus fréquenté est de mieux en mieux balisé et équipé, il reste délicat suivant les conditions.
A noter que des bons marcheurs rapides peuvent également rejoindre le col du Mont Rouge depuis le chemin à l'est du lac de Mauvoisin (on laisse l'itinéraire de Giétro à main gauche et on quitte le sentier vers 2500 m), puis le col de Cheilon et la cabane des Dix, sans passer par Chanrion : c'est une longue étape, mais sans grande difficulté.
A la cabane des Dix, on rejoint un secteur très fréquenté par les alpinistes, pour effectuer la traversée du Pigne d'Arolla en direction des Vignettes (voir plus bas la description au printemps). Il n'y a pas de difficultés techniques, mais les glaciers du Pigne d'Arolla sont crevassés.

Au printemps

Au départ de la station de Verbier (ou le Châble) et jusqu'au secteur d'Arolla, le skieur de randonnée suit un itinéraire ultra-classique, en passant par les cols de la Chaux (2940 m), de Momin (3015 m), la Rosablanche et la cabane de Prafleuri (2624 m), puis le col des Roux (2804 m) et la cabane des Dix (2928 m), enfin le Pigne d'Arolla (plus haut sommet atteint de la haute-route, 3790 m) et la cabane des Vignettes (3160 m).
Verbier-Prafleuri: la première étape (Verbier - Prafleuri) est facile, un cheminement agréable entre des mamelons enneigés, avec encore le massif du Mont-Blanc et le Grand Combin dans le rétroviseur.
Prafleuri-Les Dix: le lendemain ça se corse, malgré que l'étape ne soit pas glaciaire : il s'agit de traverser au mieux à flanc, sans peaux de phoques, les pentes Est de la Sâle, pour rejoindre le plus loin possible le lac des Dix. Par bonnes conditions, et en étant scrupuleusement descendus le plus progressivement possible, on peut atteindre le pont (2385 m) au pied du Pas du Chat sans quasiment pousser. Le Pas du Chat est un passage raide et étroit. Il est fort heureusement souvent bien tracé, et donne accès aux moraines du glacier de Cheilon (rive gauche), puis à la cabane des Dix. L'étape est courte mais il est nécessaire de partir tôt pour éviter la fournaise au pied de la cabane, et surtout pour diminuer les risques d'avalanches dans la face Est de la Sâle et du Pleureur.
Les Dix - Pigne - Vignettes: depuis les Dix, l'étape de la Traversée du Pigne d'Arolla est très classique encore car beaucoup de skieurs sont venus d'Arolla par le Pas de Chèvre (2h de ski). La montée est assez longue sans grande difficulté, dans des pentes soutenues à 25-30°. Juste avant d'atteindre le col du Brenay, un bombement glaciaire représente l'un des passages clés de la haute-route : la Serpentine. Les skieurs doivent souvent déchausser, mettre les crampons et s'encorder, car la glace n'est jamais loin, et les crevasses à la sortie de la pente sont larges et mal orientées. Le Plateau qui mène au Pigne est tranquille mais traître par mauvais temps.
Au sommet du Pigne, on contemple toute la haute-route, du Mont-Blanc au Cervin. La descente à la cabane des Vignettes est sans difficulté technique à part une pente raide tout à la fin, mais les crevasses sont encore très présentes dans ce versant sud-est, très vite réchauffé.

Contact

04 58 00 17 11 | +33 458 00 17 11
email

Qui sommes-nous?

Alta-Via - 5 rue du Mont Joly - 74170 Saint-Gervais
tel +33 (0)458 00 17 11 fax +33 (0)972 11 53 26   email
APE 9499Z - SIRET 50314751400015 TVA Intracommunautaire FR43503147514
Association immatriculée au registre des opérateurs de voyages et de séjours ATOUT FRANCE IM074140013
RCP MAIF Avenue Salvador Allende 79000 Niort - Garantie financière Groupama 93199 Noisy-Le-Grand Cedex
IBAN : FR76 1022 8028 9516 1311 0020 066 | BIC : LAYDFR2W
infos légales | Conditions particulières de vente | Conditions générales de vente